NIC_6159 a
1/1

From beach to boardroom

Content

Il faut responsabiliser le producteur pour qu’il y ait moins de déchets plastiques. Ope, IVAR et Vestre ont créé ensemble le projet From beach to boardroom. Il s’agit d’une mesure concrète prise par des entreprises pour relever les défis liés au plastique dans la nature.

Pendant des années, les entreprises ont gagné beaucoup d’argent en ayant un accès illimité aux ressources de la planète, qui sont limitées. Le résultat se manifeste aujourd’hui par l’arrivée d’une catastrophe environnementale mondiale. « Nous souhaitons montrer l’exemple aux entreprises de demain, qui ne peuvent continuer comme avant. Les acteurs économiques d’aujourd’hui doivent prendre leurs responsabilités, contrairement à leurs prédécesseurs, et trouver des moyens de créer de la valeur par la réhabilitation de la nature endommagée », explique Lars Urheim, directeur général d’Ope.

From beach to boardroom est un projet dont l’objectif est d’éliminer de la nature les déchets en plastique et de les intégrer à des objets de design norvégien qui sont utilisés dans des bâtiments de bureaux et des espaces publics. Une chaîne de valeur est créée en vue de réintroduire le plastique collecté dans un circuit et de l’y maintenir.

Jan Christian Vester og Lars Urheim

Jan Christian Vestre (CEO Vestre) og Lars Urheim (OPE)

Dans le cadre d’un avant-projet en 2018, les parties ont fait vérifier par le SINTEF que le plastique était utilisable pour de futurs projets. La société Empower, qui a développé un système pour documenter l’origine du plastique. Ceci permet une précision fiable concernant la provenance du plastique, qui garantit la réalisation de l’objectif du projet et veille à ce que le plastique qui entre dans la nouvelle chaîne de valeur n’appartient à personne. Le plastique sera ainsi associé à l’histoire du lieu où il a été recueilli et à ceux qui l’ont recueilli, et nous pourrons donc le suivre durant tout son parcours depuis la plage jusqu’à, par exemple, la salle de commande de l’entreprise qui l’achète. Acheter cette matière première permet de contribuer directement à l’assainissement mondial qui est nécessaire tout en créant des produits de design, tels que les systèmes d’étagères uniques d’Ope. De cette manière, le projet From beach to boardroom créera de la valeur à partir de ce qui représente aujourd’hui un problème mondial.

« Nous coopérons déjà avec des acteurs dans toutes la chaîne de valeurs, mais nous avons encore de la place pour des entreprises qui sont prêtes à assumer leur part de responsabilité en choisissant des produits design en plastique marin pour leurs bâtiments et leurs biens immobiliers. De grandes sociétés comme Google et Adidas ont décidé d’acheter uniquement à l’avenir des produits en matériau recyclé, et nous souhaitons faire adhérer des acteurs norvégiens ayant le même niveau d’ambition. Plus on se responsabilise, moins il y aura de déchets plastiques. Tout le monde y gagne », affirme Urheim.

Le fonds environnemental des commerçants croit beaucoup dans ce projet et lui a apporté un soutien de 2 millions de couronnes pour contribuer à sa réalisation à grande échelle. L’objectif est de pouvoir mettre en œuvre From beach to boardroom au cours de l’année à venir.

 

Placé dans la liste-mémo