Prêt de porcs dans le cadre d’un microcrédit – pour le développement durable

Chez Vestre, nous donnons 10 % de notre bénéfice à des initiatives à travers le monde qui soutiennent les objectifs de développement durable de l’ONU. Dans cette série, vous pouvez suivre ces 10 % et voir comment ils sont utilisés et comment ils contribuent, de fait, à un monde un peu meilleur. Nous espérons que cela vous incitera à participer à l’effort collectif. Les objectifs de développement durable de l’ONU sont au nombre de 17 et comprennent 169 cibles. Les domaines ne manquent donc pas pour qu’une entreprise puisse apporter une contribution.



L’une des initiatives que nous soutenons est celle de Chime. Le travail de Chime consiste à sortir les individus des régions les plus pauvres de l’Ouganda de l’analphabétisme et de la pauvreté multidimensionnelle. L’objectif est d’encourager les initiatives, de créer des emplois et des revenus pour les individus et contribuer ainsi au développement des villages. Comment ? En leur prêtant des porcs dans le cadre d’un micro-crédit.

Un porc peut changer la vie de toute une famille
En prêtant des porcs aux femmes les plus pauvres de l’Ouganda, Chime leur permet de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs enfants. Un porc représente une sécurité financière pour les familles. Il peut être vendu sur le marché ou abattu pour être transformé en nourriture. Les porcs sont des animaux faciles à élever qui ont beaucoup de petits et leur gestion est très simple. En plus, l’Ouganda étant un pays très fertile, il est relativement simple d’y cultiver des fourrages pour les porcs.

Un porc aide en moyenne une femme et cinq enfants. Lorsque les porcs se reproduisent, la femme donne un porc à une autre femme et un porc à titre d’intérêt qui revient à l’administration en Ouganda. Cela permet à un nombre croissant de femmes d’être aidées.


Scolarisation des enfants
L’instruction et l’éducation sont essentielles pour pouvoir créer des opportunités de revenus. Et lorsque des femmes extrêmement pauvres ont des revenus, elles donnent souvent la priorité à leurs enfants. Un résultat de ce que Chime appelle le « Projet porcin » est donc la scolarisation d’un nombre beaucoup plus important d’enfants. Ainsi, dans le village de Butiki en Ouganda, 600 porcs ont été introduits en 2014. Les revenus générés par ces porcs ont permis à 700 enfants de commencer leur scolarité. Aujourd'hui, le projet a été étendu à plus de 130 villages et a été source de belles réussites comme à Butiki.

Une belle réussite
Faites la connaissance de Margrete Kintu dans le village de Busona. Grâce au Projet porcin, Margrete a obtenu de l’argent pour payer la scolarité de ses enfants et réparer sa maison. En plus, elle a eu les moyens d’agrandir sa plantation de bananes en achetant une plantation de canne à sucre pour laquelle les excréments des porcs servent d’engrais. Grâce aux revenus des porcs, elle a même acheté une vache qui a donné naissance à deux veaux.

Le projet porcin a également eu des retombées importantes dans la communauté locale où elle vit. Margrete s’est fait de nouveaux amis et de nouvelles connaissances qui l’ont même nominée pour qu’elle siège au comité local qui gère le village. Ses amis ont organisé une belle campagne électorale qui s’est terminée par l’élection de Margrete au conseil municipal du village.

Des porcs pour le développement durable
Chime soutient deux des objectifs de développement durable de l’ONU : l’ODD 8 (travail décent et croissance économique) et l’ODD 11 (villes et communautés durables). Vous pouvez suivre le projet et son évolution ici.

  • Contribution totale 90 000 Euro sur 3ans
  • Années de partenariat : 2020–2022